Avec la gauche les inégalités baissent !

0 commentaire Le par

Bonne nouvelle pour les Français, les inégalités baissent ! Et d’une ampleur inégalée depuis 1996.

Le nombre de Français vivant en dessous du seuil de pauvreté fixé à 1000 euros par mois est revu à la baisse.

Dans le même temps ce seuil, fixé à 60% du niveau de vie médian (le revenu médian est le revenu qui divise la population en deux parties égales, telles que 50 % de la population ait un revenu supérieur et 50 % un revenu inférieur), est en hausse de 14 euros par mois.

Pour le dire simplement, la situation des plus démunis s’améliore, alors qu’elle se dégradait pendant les années Sarkozy et depuis 2012 les inégalités reculent.


Il n’est pas ici question de s’en satisfaire, mais c’est bien la première fois que cela se produit depuis 2008. Une telle évolution a été rendue possible notamment par une revalorisation du RSA et des allocations logement. Ainsi les 30 % de personnes les plus modestes ont vu leur niveau de vie augmenter.

Il en va de même pour les jeunes chômeurs et les jeunes adultes de moins de 29 ans, qui ont vu leurs allocations chômage augmenter.

À l’inverse, le niveau de vie des 10 % les plus riches baisse, et ce du fait de la hausse de la fiscalité sur les hauts revenus et de l’intégration des revenus du capital dans le barème de l’impôt sur le revenu, qui ont permis une redistribution accrue vers les personnes et foyers les plus modestes.

À l’inverse de la droite de 2002 à 2012 dont les politiques fiscales avaient favorisé les hauts revenus ou les revenus du patrimoine (Institut des politiques publiques, 2012), la gauche elle, se concentre sur le redressement productif dans la justice sociale. Voilà qui fait de la France un cas particulier, sans être unique, par rapport au Royaume-Uni ou aux États-Unis par exemple.

Non, le redressement économique n’implique pas nécessairement la hausse des inégalités.

Non, les dépenses publiques ne peuvent être vues comme un coût, mais bien comme un outil de stabilisation économique et sociale.

À tous ceux qui veulent en finir avec la protection sociale en France, nous répondons qu’elle est sa force et non sa faiblesse et que rien n’oppose solidarité et efficacité économique, bien au contraire.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

À nouveau l'horreur ! À Nice cette nuit le terrorisme se réclamant de l'islam a de nouveau frappé. L'objectif était clair : une tuerie, un jour de fête nationale, fête
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :