Claude Bartolone élu tête de liste pour les élections régionales

0 commentaire Le par

Mercredi 20 mai, les socialistes franciliens étaient réunis autour de Claude Bartolone, candidat à la présidence de la région Ile-de-France en 2015 : la campagne est lancée !

 

« Un élu de cette région » : La Maire de Paris a salué en Claude Bartolone un « élu de cette région ». Il est en effet député de Seine-Saint-Denis, un « territoire stratégique pour la construction et l’évolution de notre région », selon les mots d’ Anne Hidalgo. Un avis partagé par l’actuelle 1ère vice présidente de la région Ile-de-France, Marie-Pierre de la Gontrie, qui n’a pas « tergiversé » sur la candidature de Claude Bartolone. « Nous sommes totalement tendus vers la victoire, dédiés à cette campagne autour de toi », a-t-elle ajouté.

« Combattant de la gauche, et rassembleur » : Luc Carvounas, maire d’ Alfortville, a quant à lui déclaré que « les socialistes sont heureux quand ils sont rassemblés ». Un point que Jean-Paul Huchon, dans une lettre, a également appuyé : « nous vaincrons par l’unité des socialistes, de la gauche, des territoires ».

Ce sera bien l’une des tâches de Claude Bartolone, qui se décrit comme « un combattant de la gauche et un rassembleur ». C’est par le rassemblement que la gauche pourra gagner et durer en Ile-de-France, un rassemblement d’autant plus important que dans ces élections « rien ne nous sera épargné », comme l’a expliqué le candidat.

« Préparer l’avenir et porter l’espérance » : Voici le fil conducteur de la campagne qui sera menée par Claude Bartolone. Il s’agira de porter une « gauche d’action et de conviction », incarnée par des politiques de solidarité et de proximité. Claude Bartolone souhaite également mettre les jeunes au coeur de son action : « la jeunesse francilienne est notre projet ». Formation, culture, logement, emploi : dans tous ces secteurs fondamentaux pour les jeunes, chaque décision sera prise en fonction de son impact pour les générations suivantes.

Enfin, la question des inégalités, et notamment les inégalités territoriales, sera également au cœur du projet de Claude Bartolone.

« Sonner le gong » : Face à une droite désarçonnée par la candidature de Claude Bartolone, Jean-Christophe Cambadélis s’est dit « heureux de sonner le gong » de cette campagne !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

Le résultat des élections régionales, très serré, a finalement abouti à la victoire de la liste de droite. Malgré une excellente campagne et des résultats encourageants au 1er tour, l'implication
Le par
Pour Jean-Christophe Cambadélis, les premiers résultats du second tour des élections régionales démontrent « une belle résistance de la gauche, une contre-performance pour la droite et un échec pour le
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :