Contribution « Croissance et social-écologie »

0 commentaire Le par

Contribution rédigée par Jean Herzog, adoptée en assemblée générale de la section de Sceaux (92) le 9 octobre 2014 à l’unanimité moins une abstention.

 

 

Derrière « croissance », on pense souvent à la course aux profits au mépris de l’épuisement des ressources limitées de la planète, ou de l’émission de gaz à effet de serre. Mais on peut avoir au contraire une croissance qui ne contribue pas à l’épuisement des ressources finies de la planète, ni à l’émission de gaz à effet de serre. Par exemple, l’installation de pompes à chaleur et de panneaux solaires thermiques permet de chauffer les maisons, les immeubles, et leur eau sanitaire, sans réduire les ressources finies de la planète, et sans émettre de gaz à effet de serre.
En conséquence, les français qui décident de remplacer leur chaudière à gaz ou leur poêle à bois
par une pompe à chaleur ou des panneaux solaires thermiques devraient être récompensés pour leur contribution à la diminution de l’émission de gaz à effets de serre.

1. Il faudrait redynamiser la « croissance écologique » en remontant à 50 % du matériel le crédit d’impôt des propriétaires de pompes à chaleur géothermiques ou aérothermiques, ou de panneaux
solaires thermiques. Ce crédit d’impôt sera plafonné pour éviter une surfacturation des équipements. Ce crédit d’impôt sera supprimé pour les chaudières à gaz à condensation. Les personnes à revenus modestes, qui ne payent pas d’impôts, pourraient se voir octroyer des subventions pour leur permettre d’investir elles aussi dans des équipements qui réduiront leur facture énergétique et leur empreinte carbone. D’autre part, pour stimuler la croissance durable, il faudrait déclencher de grands travaux écologiques comme les STEP (Système de Transfert d’Énergie par Pompage d’eau de mer ou d’eau douce dans des bassins en hauteur) pour stocker l’énergie à des moments d’excès de production d’énergie, et la restituer à des moments de grande consommation d’énergie. La construction de ces STEP ou lagunes artificielles pourrait être associée à des projets immobiliers.

2. Il faudrait déclencher la construction de STEPs, associés à des projets immobiliers, et en collaboration avec des entreprises privées, pour ne pas trop surcharger l’État. En construisant la croissance social-écologique, le parti se construit durablement autour de projets concrets, conformes à nos valeurs de progressisme et de justice sociale.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

Si vous ne pouvez pas voter en personne, nous pouvons vous aider à trouver un mandataire qui votera par procuration à votre place.
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :