Disparition de Claude Damery

Le par

Nous avons la douleur d’annoncer la disparition de Claude Damery, survenue le 15 juin dernier. Claude Damery est né le 10 août 1929 à Ligny-en-Barrois, dans la Meuse. Il a fait des études d’architecture à Paris et il a été diplômé en 1966.

Sa carrière professionnelle s’est déroulée essentiellement au sein de l’agence DVW de Claude Damery, Pierre Vetter et Gilbert Weil, créée en 1956 et qui ne fermera qu’en 1998. Il s’agit d’une grande agence d’architecture nationale dont les réalisations ont reçu plusieurs prix d’architecture. Au niveau de sa profession, Claude a également été  enseignant en architecture à UP5 à Nanterre de 1974 à 1999. Il a été l’un des fondateurs, avec Jean Nouvel et Pierre Soria, en 1978, du Syndicat de l’architecture qui souhaitait rénover l’exercice de la profession, en rupture avec l’Ordre des architectes.

Très conscient de la nécessité de l’engagement politique, il milite au CERES animé par Jean-Pierre Chevènement, et il rejoint le Parti socialiste peu après sa fondation au congrès d’Epinay de 1971. Depuis ce temps il a été pendant 40 ans le leader intellectuel de la section de Sceaux du PS. Il y apportait sa vision politique très forte, fondée sur ses connaissances de l’histoire et sur ses capacités d’analyse. Il y a travaillé avec des militants convaincus comme Jean-Pierre Biros, Denis Labayle, Pierre Milza, Alfred Spira, qui avaient tous de fortes personnalités. Parmi ses thèmes favoris, il y avait le rejet du carriérisme, qui avait tendance à fleurir parmi les élus socialistes. Il y avait aussi l’union de la gauche, qu’il considérait comme une nécessité et qu’il pratiquait localement avec son ami Jean-Jacques de Meyembourg, responsable du PCF.

Au niveau municipal, à Sceaux, en 1977, il a beaucoup travaillé au programme de la liste d’Union de la Gauche, un livre vert qui est resté la base des futurs programmes municipaux de la Gauche. Conduite par Jean-Pierre Biros, la liste a obtenu une moyenne de 41,9 % des suffrages, un score inédit depuis 1960. Claude Damery a été élu au conseil municipal en 1983, puis en 1989. En désaccord avec la section, il ne s’est pas présenté en 1995 mais a été élu en 2001, en n°3 de la liste conduite par Paul Mathis. Il a démissionné en 2004 suite à des ennuis de santé.

Au sein du conseil municipal, il a toujours joué un rôle important, avec deux caractéristiques : le refus des compromis politiques, et un souci de faire des apports positifs dans l’intérêt de ses concitoyens, surtout en matière d’aménagement urbain. Fort de son expérience professionnelle, il savait évaluer rapidement les points forts et les points faibles des projets, et il faisait des propositions pour améliorer ces derniers.

Reprenant des mots utilisés lors de ses obsèques, on peut dire que Claude était un lion, selon l’un de ses fils, un rebelle et un résistant, selon Denis Labayle. Il a beaucoup apporté à ceux qui l’ont côtoyé et qui ont travaillé avec lui.

Sur le même thème, lire aussi :

Si vous ne pouvez pas voter en personne, nous pouvons vous aider à trouver un mandataire qui votera par procuration à votre place.
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :