La solidarité

Le par

Un état des lieux

 

Parce qu’ils sont l’avenir, le Conseil départemental doit favoriser l’autonomie des jeunes et créer les conditions de la réussite pour tous.

Agir plus juste pour le mieux-vivre ensemble, c’est mettre en place une politique départementale de solidarité pour les personnes en difficulté, la petite enfance, les seniors et les personnes en situation de handicap. De la petite enfance au très grand âge, nous défendrons une politique fondée sur l’épanouissement, l’autonomie et la lutte contre la pauvreté.

 

Nos engagements

 

 

  • Mettre en place un RSA pour les jeunes de 18 à 24 ans sans condition de travail préalable.
  • Garantir le suivi et l’accompagnement de tous les allocataires du RSA et des minima sociaux pour faciliter le retour à l’emploi et l’incitation à la reprise d’une activité.
  • En complément des soutiens aux crèches départementales et municipales, soutenir les crèches associatives parentales sans but lucratif ainsi que les projets de crèche à horaires décalés sur le canton.
  • Revoir le fonctionnement de l’allocation « bébédom » en fonction du quotient familial afin qu’aucun mode de garde ne coûte plus cher que la crèche.
  • Améliorer le fonctionnement des Espaces Départementaux d’Actions Sociales (EDAS) en instaurant un guichet unique pour l’accès aux droits et aux prestations.
  • Élaborer un « agenda 22 » pour l’égalité des chances des personnes handicapées et valides, en lien avec celui de la région.
  • Financer des maisons de retraite publiques de qualité et accessibles à tous.
  • Renforcer le « droit au répit » des aidants et augmenter les places d’accueil de jour des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer.
  • Développer l’hébergement d’urgence pour les personnes battues et pour l’éloignement du conjoint violent.
  • Engager des actions concrètes pour lutter contre la précarité énergétique en garantissant l’accès à l’eau et l’énergie pour tous.
  • Créer des Espaces Départementaux de Solidarité Écologique dédiés à l’accès aux droits et à une banque alimentaire de produits biologiques.
  • Ces projets seront gérés et coordonnés à partir d’une maison départementale pour l’économie sociale et solidaire.

Sur le même thème, lire aussi :

Les français et les françaises ont rendu leur verdict pour les élections départementales 2015. Le premier tour a vu l’affirmation du tripartisme. Le Front National s’implante sans triompher. L’UMP-UDI gagne
Le par
Par rapport aux dernières élections locales, alors même que la participation a diminué, passant de 56,43 % à 47,42 %, le Parti socialiste et EELV passe de 20,3 % à
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :