Le Socialisme est un féminisme !

0 commentaire Le par

Le 8 mars prochain sera comme chaque année la Journée internationale de lutte pour les Droits des Femmes.

La Fédération socialiste des Hauts-de-Seine souhaite à ce titre rappeler son attachement au combat pour l’Égalité des droits entre les Femmes et les Hommes partout dans le monde. Les femmes sont les premières victimes de cette crise mondiale économique et sociale et leurs droits sont les premiers attaqués, sacrifiés sur l’autel de l’obscurantisme et des conflits armés.

En France, depuis le retour de la Gauche au pouvoir, la lutte pour les droits des Femmes a fait l’objet d’une véritable mobilisation fruit d’un volontarisme politique sans précédent qui a débouché notamment sur la loi sur l’égalité réelle du 4 août 2014 renforçant les obligations des entreprises en matière d’égalité salariale, et faisant entrer l’égalité professionnelle dans le droit commun de la négociation salariale. Les droits des femmes ont également été renforcés : gratuité de la contraception pour les mineures, remboursement de l’IVG à 100%, suppression de la notion de détresse dans la Loi Veil, etc.

Quant aux luttes contre les violences faites aux femmes, elles font l’objet d’un plan d’action pragmatique décliné en obligations juridiques pour les éradiquer par le biais de la création de 1650 solutions d’hébergement, la généralisation du  téléphone d’urgence pour les femmes en grand danger,  le renforcement de l’ordonnance de protection pour les mesures d’éloignement immédiates du conjoint. Rappelons que 500 000 femmes sont violentées au sein du ménage, qu’une femme meurt encore tous les 2 jours et demi sous les coups de son compagnons et que 75000 femmes sont violées chaque année. Le projet de loi sur l’abolition de la prostitution fait évidemment parti de cette volonté systémique de mettre fin aux violences contre les femmes.

Évoquons également le futur scrutin des élections départementales, des 22 et 29 mars prochain, premier scrutin bi-paritaire qui vise à établir la parité absolue dans les conseils départementaux à l’instar de la Loi Jospin de 2000 et rappelons cette phrase de notre camarade Jeanne Deroin, prononcée en 1849 :  « Une Assemblée législative entièrement composée d’hommes est aussi incompétente pour faire les lois qui régissent notre société, composée d’hommes et de femmes, que le serait une Assemblée composée de privilégiés pour discuter les intérêts des travailleurs, ou une assemblée de capitalistes pour soutenir l’honneur du pays ».

Le socialisme est un féminisme, gageons qu’un jour, cette Journée Internationale consacrée aux droits des femmes n’ait plus de raison d’être et rappelons cette phrase du Président Hollande :

« La liberté et la dignité des Femmes, ce n’est pas l’engagement d’une journée, ce n’est pas même celui d’une année. C’est celui de tout un mandat exercé au nom du peuple français ». 

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

C'est en 1910 que la socialiste allemande, Clara Zetkin a proposé pour la première fois l'organisation d'une journée internationale des femmes. Il s'agissait à l'époque de soutenir et diffusé la
Le par
Signez et faites signer la pétition contre le projet de fusion du 92 et du 78. Notre horizon c'est la Métropole du Grand Paris !
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :