Les transport et les déplacements

Le par

Un état des lieux

 

Si le département des Hauts-de-Seine est l’un des plus riches départements de France, il connait toujours de fortes inégalités territoriales et sociales. La politique du transport favorise trop souvent « le tout voiture » au détriment des transports en commun et des circulations douces. Forts de ce constat, nous défendrons des propositions pour réduire les fractures sociales et territoriales, pour rassembler l’ensemble des habitants des Hauts-de-Seine autour de plus de justice, de solidarité et d’égalité.

Nos engagements pour le département

  • Mettre en œuvre un Plan Vélo ambitieux, sécurisé et cohérent.
  • Développer des espaces de stationnement cycliste sécurisés à proximité des gares RER.
  • Assurer la continuité des modes de transports en construisant des parkings et des stations de covoiturage.
  • Cofinancement de la carte Imagin’R à hauteur de 50 %.
  • Doubler le budget d’accessibilité de la voirie départementale pour les personnes à mobilité réduite.
  • Améliorer la sécurité routière et privilégier les « zones partagées ».
  • Lutter efficacement contre les nuisances sonores liées au trafic.

Nos engagements pour notre canton

  • Engager une réhabilitation de la Cité-Jardin de la Butte rouge et des autres parcs sociaux dégradés : remise en état des appartements avec isolation thermique et sonore.
  • Favoriser la construction de logements étudiants ou de jeunes travailleurs au Plessis-Robinson.
  • Soutenir la construction de logements sociaux à Sceaux.
  • Faire du tramway Croix de Berny/Clamart un projet écoresponsable : ne pas détruire un espace boisé de 3,5 ha à Châtenay-Malabry pour le centre de remisage qui a toute sa place dans la Zone industrielle du Plessis-Robinson.
  • Défendre un service de qualité pour le tronçon Bourg-la-Reine/Robinson du RER B aux côtés des associations.
  • En finir avec les aménagements cyclables « alibi » et les remplacer par de véritables pistes cyclables sécurisées, les créer au Plessis-Robinson et assurer la continuité avec les villes voisines.

Sur le même thème, lire aussi :

Les français et les françaises ont rendu leur verdict pour les élections départementales 2015. Le premier tour a vu l’affirmation du tripartisme. Le Front National s’implante sans triompher. L’UMP-UDI gagne
Le par
Par rapport aux dernières élections locales, alors même que la participation a diminué, passant de 56,43 % à 47,42 %, le Parti socialiste et EELV passe de 20,3 % à
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :