Poursuite de la politique de simplification :  aujourd’hui au service de la réussite des étudiants et des chercheurs

0 commentaire Le par

Au terme d’une vaste consultation publique lancée en novembre 2015,  le Secrétaire d’État Thierry Mandon a présenté, jeudi 28 avril, les 50 premières mesures de simplification pour l’Enseignement supérieur et la Recherche. Leur objectif : permettre aux étudiants et aux chercheurs de consacrer davantage de temps à leur travail en allégeant les contraintes de tous ordres. 

Aujourd’hui, plus d’un million d’étudiants déposent chaque année un dossier social étudiant (DSE) pour obtenir une bourse ou un logement. Grâce, notamment, à la dématérialisation, l’accès à ces dispositifs sociaux sera facilité. Il en sera de même pour l’élaboration des conventions de stages ou l’obtention du statut d’étudiant-entrepreneur. Dans un autre domaine, les chercheurs bénéficieront d’un allègement de leur dossier scientifique pour les appels à projets ANR. De même, le temps consacré à leur suivi administratif et financier sera significativement réduit.

Le Parti socialiste se félicite de cette initiative gouvernementale qui poursuit l’objectif de l’amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants et des chercheurs. De fait, elle approfondit la logique de la loi ESR votée en 2013 qui visait déjà à accroître la réussite étudiante et à renforcer la performance de la recherche française.

Sandrine Doucet, secrétaire nationale à l’Enseignement supérieur et à la recherche

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

À nouveau l'horreur ! À Nice cette nuit le terrorisme se réclamant de l'islam a de nouveau frappé. L'objectif était clair : une tuerie, un jour de fête nationale, fête
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :