S’appuyer sur l’économie sociale et solidaire

Le par

Un état des lieux

 

Dans le domaine de la solidarité comme dans d’autres, les outils de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) ont depuis longtemps démontré leur efficacité.

Pour mettre en œuvre sa politique de solidarité, notre département doit pouvoir s’appuyer sur un réseau d’activités associatives, coopératives et d’intérêt collectif.

Nous proposons pour cela de faire appel à des projets à but non lucratif pour limiter la charge sur le budget départemental. Ces projets seront gérés et coordonnés à partir d’une maison départementale pour l’ESS. Le déploiement de l’Économie Sociale et Solidaire sur nos territoires participe à la transition écologique et est garant de notre capacité à faire face aux évènements qui menacent notre bien-être collectif.

 

Nos engagements

 

  • Créer des emplois dans le canton pour produire des biens et des services répondant aux besoins des habitants en s’appuyant sur les outils de l’Économie Sociale et Solidaire et en favoriser le soutien aux initiatives locales, le développement durable et les actions de mutualisation.
  • Généraliser les clauses d’insertion sociale et environnementale dans les commandes publiques du département.
  • Proposer des formations diplômantes au service à la personne, avec de vraies perspectives de carrière.
  • Développer des services à la personne socialement utiles et créateurs d’emplois de qualité.

Sur le même thème, lire aussi :

Les français et les françaises ont rendu leur verdict pour les élections départementales 2015. Le premier tour a vu l’affirmation du tripartisme. Le Front National s’implante sans triompher. L’UMP-UDI gagne
Le par
Par rapport aux dernières élections locales, alors même que la participation a diminué, passant de 56,43 % à 47,42 %, le Parti socialiste et EELV passe de 20,3 % à
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :