Voeux de la section 2016

0 commentaire Le par

Mesdames, Messieurs, chers amis, chers camarades,

2015 a été à bien des égards une année historique. La France a du faire face à de multiples crises toutes plus importantes les unes que les autres. La France a été attaquée sur son territoire à deux reprises, d’abord avec les attentats de janvier 2015 puis le 13 novembre dernier avec une ampleur sans précédent. Crise militaire car ne l’oublions pas, la France intervient en ce moment même à plusieurs endroits du monde pour lutter contre le terrorisme. Crise environnementale ensuite. Le succès de la COP21 ne doit pas masquer tous les enjeux et tous les défis que le Monde, et évidemment la France, doivent encore relever afin de lutter contre le réchauffement climatique. Crise politique également. Les dernières élections ont montré qu’une partie de plus en plus importante de la population se tourne vers le Front national et donc privilégie des propositions anti-républicaines de haine de l’autre et de repli identitaire. Cette tentation n’est pas nouvelle, le national-populisme étant une composante structurelle de notre paysage politique, mais elle retrouve des niveaux que notre pays n’avait pas connu depuis très longtemps, la dernière fois étant l’immédiat avant-guerre. À cela, il y a de multiples causes mais je pense qu’il est essentiellement une conséquence de la plus grave crise qui touche notre pays, crise peut-être moins médiatique que les précédentes car nous y sommes hélas habitués depuis très longtemps, la crise sociale et singulièrement celle du chômage de masse qui délite de manière lancinante des pans entiers de notre territoire et ronge le lien social petit à petit comme une gangrène.

La gestion de ces crises et leur résolution est bien évidemment une tâche gouvernementale mais le Parti socialiste doit être à même d’apporter tout son concours au gouvernement et ce à plusieurs niveaux. Il doit d’abord analyser au mieux tous les défis auxquels nous sommes confrontés.
Nous devons pour cela profiter du fait que l’année prochaine est une année sans élections. Elle doit être une année de profonde réflexion, sur la Gauche, sur notre pays. Le Parti doit appréhender
toutes les problématiques auxquelles nous sommes confrontés et apporter des réponses au travers d’un corpus idéologique cohérent, rationnel et applicable. Nous ne pouvons par exemple plus nous contenter d’incantations accusatoires pour lutter contre le Front national. Il nous faut par exemple comprendre pourquoi tant de gens qui était auparavant de Gauche se sont détournés des urnes ou pire ont voté pour ces thèses extrémistes. Il nous faut comprendre en quoi nous avons failli, pourquoi tant de gens des classes populaires, dont nous devrions être le parti naturel, nous boudent. Cet inventaire idéologique me semble indispensable et ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons lutter efficacement contre ces thèses.

Le parti doit également construire l’unité de la Gauche qui est indispensable. L’unité ne signifie pas la sujétion, bien au contraire. Au sein même du parti coexistent des tendances diverses. Ceci est une composante structurelle des partis de Gauche en France et comme disait Jaurès dans le discours des deux méthodes, il est le seul parti qui ait assez de foi dans la puissance de ses principes, pour instituer ainsi entre ses militants un débat politique. La diversité de la Gauche est une richesse tant qu’elle permet un discours constructif et qu’elle permet à la Gauche, dans les moments clés, de se rassembler pour combattre la Droite extrême et l’extrême droite.

C’est dans cette optique que la section de Sceaux entame cette nouvelle année. Elle souhaite, à son niveau, au travers de son action municipale, des réunions publiques qu’elle entend proposer, au travers de son dialogue avec les associations, ses partenaires de gauche et l’ensemble de nos concitoyens, faire avancer nos valeurs et nos idées.

Je vous souhaite donc à tous une année fraternelle, une année de paix, de santé, de bonheur, une année utile à nos idéaux.

Thomas di Costanzo, secrétaire de section

Carte de voeux2016

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

Si vous ne pouvez pas voter en personne, nous pouvons vous aider à trouver un mandataire qui votera par procuration à votre place.
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :